Partagez | 
 

 Donne moi tes ficelles, petite marionnette [PV Pabu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

25/04/2017
47
3
PrésentationCarnet de suivi
20 ans ▬ Scénariste & 2ème année de Préproduction (arrivée en octobre 2015) ▬ A la manie de grignoter pour un oui, pour un non ▬ Mesure 1m59 pour 48 kilos. A une silhouette plutôt fine. Yeux bleus, cheveux brun et longs ▬ Considère les garçons comme des extraterrestres, ne les comprend pas ▬ A du talent pour l'écriture, même si elle n'a pas expérimenté les relations humaines elle-même ▬ Est relativement immature, naïve et caractérielle.
21
Dans un paquet de cookies
avatar
icon :
Date d'inscription : 25/04/2017
Messages : 47
RP : 3
Infos : PrésentationCarnet de suivi
20 ans ▬ Scénariste & 2ème année de Préproduction (arrivée en octobre 2015) ▬ A la manie de grignoter pour un oui, pour un non ▬ Mesure 1m59 pour 48 kilos. A une silhouette plutôt fine. Yeux bleus, cheveux brun et longs ▬ Considère les garçons comme des extraterrestres, ne les comprend pas ▬ A du talent pour l'écriture, même si elle n'a pas expérimenté les relations humaines elle-même ▬ Est relativement immature, naïve et caractérielle.
Age : 21
Localisation : Dans un paquet de cookies

icon :
Date d'inscription : 25/04/2017
Messages : 47
RP : 3
Infos : PrésentationCarnet de suivi
20 ans ▬ Scénariste & 2ème année de Préproduction (arrivée en octobre 2015) ▬ A la manie de grignoter pour un oui, pour un non ▬ Mesure 1m59 pour 48 kilos. A une silhouette plutôt fine. Yeux bleus, cheveux brun et longs ▬ Considère les garçons comme des extraterrestres, ne les comprend pas ▬ A du talent pour l'écriture, même si elle n'a pas expérimenté les relations humaines elle-même ▬ Est relativement immature, naïve et caractérielle.
Age : 21
Localisation : Dans un paquet de cookies

[ # ] Sujet: Donne moi tes ficelles, petite marionnette [PV Pabu]   Jeu 27 Avr - 19:01

Donne moi tes ficelles, petite marionnette"J’suis un vrai p’tit garçon !" Shrek 2, Pinocchio.

Hazel Fleming
20 ans
Scénariste

Pabu Hyo-Jin
19 ans
Cascadeuse

« La consigne est simple : vous devez tirer un papier dans chaque corbeille. Ces six corbeilles vous indiqueront chacune un élément de votre scénario. Il y a donc une corbeille pour le genre, le lieu, votre personnage principale, l'élément déclencheur, l'objet de sa quête et une phrase. Choisissez bien ! »

Un brouhaha s'empara de la pièce une fois les explications du professeur achevées. Chacun espérait s'en sortir avec des éléments relativement simples et cohérents. Beaucoup d'étudiants redoutaient de se retrouver avec un méli-mélo d'informations complètement déconnectés les uns des autres. Autant dire qu'écrire un scénario de western avec une fée pour héroïne, ce serait comme manger une soupe avec des baguettes : un peu compliqué en soi. Pour Hazel, la solution au problème était simple. Si l'on a des baguettes pour manger une soupe, il suffit de porter le bol à sa bouche et terminé.

Visiblement, elle était l'une des rares personnes à être confiante en allant piocher ses éléments. Quoi qu'il arrive, il s'agissait d'un challenge et Hazel les aimait avec une touche de complexité. La réussite n'en serait que plus jouissive. Elle prit place devant les corbeilles et plongea sa main dans la première, puis la seconde et ainsi de suite. Une fois ses six papiers en main, elle retourna à sa table pour les déplier et découvrir ses éléments. Un à un, elle les aplatit pour les étudier, bras croisés et sourcils froncés.

Genre : Science-Fiction
Lieu : Un placard à balai
Personnage : Un flemmard
Élément déclencheur : Un vol
Objet : Un pétard
Phrase : « Rebelle ??? Poussin tu veux dire ! »

Une immense toile blanche pouvait parfaitement illustrer l'esprit de la jeune femme à l'heure actuelle. Ces éléments n'étaient pas si incohérents que ça au fond. Un flemmard pouvait se cacher dans un placard à balai, avoir un pétard et se le faire voler ? Et, à celui qui comptait le lui prendre, il crierait "Rebelle ??? Poussin tu veux dire !". Hazel se mordillait la lèvre inférieure. Il lui fallait du calme pour réfléchir à présent. Hazel prit son carnet, un stylo, ses papiers et se mit en quête d'un lieu tranquille. Les couloirs étaient bien trop empruntés pour être silencieux. Il fallait donc réfléchir à un lieu plus approprié.

Le deuxième étage était une bonne option. Peu de passage, personne en train de bavarder à propos de la prochaine soirée. Hazel se pressa et monta les escaliers deux à deux. Arrivée dans le couloir, elle constata comme prévu qu'il était désertique. Pas un chat à l'horizon (quoi de plus normal, que ferait un chat ici ?). Ses affaires en main, elle se colla dos à un mur et se laissa glisser jusqu'à ce que ses fesses touchent le sol. Elle allongea ses jambes et posa son carnet sur ses cuisses. A présent, l'inspiration allait jaillir telle une source intarissable.

Une minute. Puis, deux minutes. Dix minutes. Rien ne venait. Hazel gribouillait des idées sur son carnet, sans succès. Quel lien un flemmard pouvait avoir avec un placard à balai ? Et pour quelle raison un flemmard, de par sa nature, prendrait la peine d'aller chercher un pétard volé ? Rien ne tenait debout. Hazel tapa ses talons contre le sol, agacée de ne rien avoir en tête.

« Hmph ! Un flemmard ... Un pétard ...  Un placard ... Un vol ... »

Elle finit par caler son stylo entre son nez et sa lèvre supérieure, le regard posé sur le plafond presque immaculé si des saletés n'étaient pas venues s'y incruster. Son esprit était ailleurs. En compagnie d'un flemmard dans une autre dimension fantastique ...


Thème
Revenir en haut Aller en bas

16/04/2017
48
5
24
Dans son coin
avatar
icon :
Date d'inscription : 16/04/2017
Messages : 48
RP : 5
Age : 24
Localisation : Dans son coin

icon :
Date d'inscription : 16/04/2017
Messages : 48
RP : 5
Age : 24
Localisation : Dans son coin

[ # ] Sujet: Re: Donne moi tes ficelles, petite marionnette [PV Pabu]   Ven 28 Avr - 1:31

ft. Hazel & Pabu
Plusieurs classes ont eu un devoir compliqué d'écrire un scénario avec des mots piochés au pif. Tout le monde est affolé et ça jase à ce sujet dans les couloirs, quémandant de l'aide. Voyant une jeune demoiselle, assise seule, qui semblait préoccupait, elle décide de lui filer un coup de main.

Donne moi tes ficelles, petite marionnette
- Je pense que tu devrais voir plus large. Un vol ce n'est pas simplement dérober un objet, ça peut être "s'envoler" et un pétard ça peu aussi être... Tu sais le pétard qui se fume. Après moi chui pas scénariste, mes idées sont moisies et c'est pas forcément mieux d'y penser dans ce sens là mais...

Mais si je peux te donner des idées. Je ne finis pas ma phrase, observant les notes de la jeune fille. Note qui semblent aussi embrouillées que le méandre de ses pensées. Certaines classes sont, comme qui dirait, en ébullition aujourd'hui. Un ami m'a expliqué qu'ils devaient écrire un scénario avec des mots piochés au hasard. C'est une idée farfelue, mais j'aime cette idée, ça fait travailler l'imaginaire et ça apprends à se sortir de situations compliquées. Je suis sûre que certains ont eu des trucs vraiment étranges. Alec a eu de la chance et n'a pas vraiment besoin de mes conseils, par contre il avait besoin de concentration et m'a congédié sans ménagement. N'ayant rien de plus intéressant à faire, j'étais donc en train de me diriger vers la sortie du bâtiment pour regagner ma chambre quand elle a attiré mon regard.

J'arpentais les couloirs du second étage, elle était avachie sur le sol, le dos appuyé contre le mur, l'air presque torturé, ou n'est-ce qu'une interprétation personnelle ? En tout cas, je l'ai trouvée belle, avec ses longs cheveux bruns et raides, sa petite ride contrariée qui barre son front, lui-même caché derrière une frange fine. Ses yeux clairs, encadrés par de longs cils fixaient le plafond avec insistance. J'avais, moi-même, levée la tête intriguée, mais rien d'autre qu'un plafond blanc s'offrait à moi. Poussée par ma curiosité, je m'étais donc approchée d'elle, je crois qu'elle ne s'est même pas rendu compte de ma présence. Le couloir était calme, après tous les cours sont terminés, mais ça n'explique pas vraiment pourquoi elle a décidé de s'installer ici. Une fois assez proche, je mettais penchée par-dessus elle, mes cheveux blancs retombant autour de mon visage, pour lire ce qu'il y avait de noter sur sa feuille. Au début, je n'avais vu que ses gribouillages avant de remarquer les mots. Il y en avait six, comme Alec, sans aucun lien entre eux et j'ai compris qu'elle devait être dans sa classe. D'ailleurs, il me semble bien l'avoir déjà croisé quand j'y pense.


Voilà comment je me suis retrouvée à interrompre cette... Cette inconnue dans sa concentration. Me rendant finalement compte que je n'ai fait preuve ni de tact, ni de politesse, je tente vainement de me rattraper.

- Oh pardon, je suis Pabu. C'est juste que j'ai entendue... Fin j'me suis dis que tu t'en sortais pas c'est tout, te fais pas de fausse idées.

Ma voix est devenue froide et je me redresse pour masquer mes joues rougissantes. Ma timidité a encore pris le dessus sur tout le reste, je dois avoir l'air vraiment bizarre. J'ai de la chance si elle ne me prend pas encore pour une folle. Je tire discrètement sur mes manches dans un geste nerveux pour cacher mes mains et regarde ailleurs l'air un peu désintéressée, comme si je n'attendais que sa réponse pour partir. Ce n'est pas vraiment le cas, mais j'ai du mal à me comporter autrement.

_________________
☆ ♡ ☆ Merci ma Billie pour les avatars ☆ ♡ ☆

until the love runs out
Revenir en haut Aller en bas

25/04/2017
47
3
PrésentationCarnet de suivi
20 ans ▬ Scénariste & 2ème année de Préproduction (arrivée en octobre 2015) ▬ A la manie de grignoter pour un oui, pour un non ▬ Mesure 1m59 pour 48 kilos. A une silhouette plutôt fine. Yeux bleus, cheveux brun et longs ▬ Considère les garçons comme des extraterrestres, ne les comprend pas ▬ A du talent pour l'écriture, même si elle n'a pas expérimenté les relations humaines elle-même ▬ Est relativement immature, naïve et caractérielle.
21
Dans un paquet de cookies
avatar
icon :
Date d'inscription : 25/04/2017
Messages : 47
RP : 3
Infos : PrésentationCarnet de suivi
20 ans ▬ Scénariste & 2ème année de Préproduction (arrivée en octobre 2015) ▬ A la manie de grignoter pour un oui, pour un non ▬ Mesure 1m59 pour 48 kilos. A une silhouette plutôt fine. Yeux bleus, cheveux brun et longs ▬ Considère les garçons comme des extraterrestres, ne les comprend pas ▬ A du talent pour l'écriture, même si elle n'a pas expérimenté les relations humaines elle-même ▬ Est relativement immature, naïve et caractérielle.
Age : 21
Localisation : Dans un paquet de cookies

icon :
Date d'inscription : 25/04/2017
Messages : 47
RP : 3
Infos : PrésentationCarnet de suivi
20 ans ▬ Scénariste & 2ème année de Préproduction (arrivée en octobre 2015) ▬ A la manie de grignoter pour un oui, pour un non ▬ Mesure 1m59 pour 48 kilos. A une silhouette plutôt fine. Yeux bleus, cheveux brun et longs ▬ Considère les garçons comme des extraterrestres, ne les comprend pas ▬ A du talent pour l'écriture, même si elle n'a pas expérimenté les relations humaines elle-même ▬ Est relativement immature, naïve et caractérielle.
Age : 21
Localisation : Dans un paquet de cookies

[ # ] Sujet: Re: Donne moi tes ficelles, petite marionnette [PV Pabu]   Ven 28 Avr - 11:42

Donne moi tes ficelles, petite marionnette"J’suis un vrai p’tit garçon !" Shrek 2, Pinocchio.

Hazel Fleming
20 ans
Scénariste

Pabu Hyo-Jin
19 ans
Cascadeuse

La définition la plus courante du flemmard, c’était une « personne qui a la flemme, qui manque de courage pour faire quoi que ce soit ». A partir de là, pour quelle raison un flemmard prendrait la peine d’aller chercher un objet qu’on lui a dérobé ? S’il pouvait retrouver le même n’importe où, il y avait encore moins de raisons pour lui de se bouger. Et cette phrase … Peut-être que dans son monde, tout le monde était archi-motivé Si quelqu’un avait le vice d’être flemmard, il était catalogué comme un rebelle. Poussin ? Peut-être était-ce un nom de code. Le gang des poussins, quelque chose du genre … Hazel commençait à entrevoir des liens encore très flous entre ses éléments. Le plafond blanc lui permettait de laisser ses idées se dérouler comme un film projeté. Mais, elle était la seule à voir ces images mentales.

Soudain, une voix la fit sursauter malgré elle. L’individu qui l’avait rejoint semblait avoir observé son petit manège mais depuis quand, elle l’ignorait. Hazel leva les yeux vers son interlocutrice au timbre de voix doux et crut voir un fantôme. Mais non … On ne voyait pas de fantôme en plein jour Hazel, tss. Il faut dire que ces cheveux immaculés prêtaient à confusion sur l’instant, ce n’était pas courant. Tout de même, elle s’incrustait sans aucun préliminaire. Pourtant, ses dires n’avaient rien d’idiot. Un vol pouvait correspondre au fait de s’envoler et le pétard … Elle n’y avait pas du tout pensé. Un flemmard pourrait partir à la recherche de son pétard extraordinaire qui lui permettait de voler ou de « planer » comme le voulait le milieu. Et puis, son lieu d’atterrissage, c’était un placard un balai ? Hazel poursuivait sa réflexion mais, elle fut parasitée par les présentations en bonne et due forme de Pabu.

Elle ne s’en sortait pas ? D’où elle ne s’en sortait pas ? Hazel s’en sortait toujours ! Son égo en avait pris un coup. Hazel fronça les sourcils et laissa tomber sur le côté son carnet et ses papiers. Elle se redressa sur ses genoux et pointa la prénommée « Pabu » du doigt.

« Tu es une flemmarde ! Montre-moi comment tu serais ! Où est ton pétard ? T’en fais quoi ? Et n’oublie pas ‘‘ Rebelle ?? Poussin tu veux dire ! ’’, ça t’évoque quoi ? Un gang de poussins ? »

Hazel avait le ton d’un producteur qui essayait par tous les moyens de placer ses acteurs dans le bain du scénario. Si elle voulait réussir son scénario, il lui fallait un exemple de ce que pouvait être un flemmard. Et puis, après lui avoir fait peur de cette façon-là, cette inconnue lui devait bien ça. L’apprentie scénariste avait pourtant elle-même oublié de se présenter dans le feu de l’action mais elle se sentait tellement vexée qu’on ose lui dire qu’elle avait l’air de galérer. Et puis, c’était quoi ce ton froid ? Elle osait la prendre de haut ? La scénariste en herbe fixait de son regard bleu la jeune femme dont le prénom avait des consonances asiatiques.

« Alors, ça vient ? »

Hazel la pressa sur un ton autoritaire.

Thème
Revenir en haut Aller en bas

16/04/2017
48
5
24
Dans son coin
avatar
icon :
Date d'inscription : 16/04/2017
Messages : 48
RP : 5
Age : 24
Localisation : Dans son coin

icon :
Date d'inscription : 16/04/2017
Messages : 48
RP : 5
Age : 24
Localisation : Dans son coin

[ # ] Sujet: Re: Donne moi tes ficelles, petite marionnette [PV Pabu]   Lun 1 Mai - 13:17

ft. Hazel & Pabu
Plusieurs classes ont eu un devoir compliqué d'écrire un scénario avec des mots piochés au pif. Tout le monde est affolé et ça jase à ce sujet dans les couloirs, quémandant de l'aide. Voyant une jeune demoiselle, assise seule, qui semblait préoccupait, elle décide de lui filer un coup de main. Elle se retrouve prise au dépourvu par la réaction de cette dernière et décide de se prêter au jeu

Donne moi tes ficelles, petite marionnette
Mon intervention ne semble pas particulièrement plaire à mon interlocutrice. D'abord surprise, la jeune fille s'indigna ensuite, comme si mes propos à son égard avaient été insultants. Cependant, elle ne dit rien. Je la voyais pensive, peut-être réfléchissait-elle à ce que je venais de dire, ce n'était donc pas totalement stupide de ma part. Ce fut à mon tour d'être surprise lorsque son doigt se mit à pointer mon buste. Son intonation se fit autoritaire me laissant sans voix :

- Tu es une flemmarde ! Montre-moi comment tu serais ! Où est ton pétard ? T’en fais quoi ? Et n’oublie pas ‘‘ Rebelle ?? Poussin tu veux dire ! ’’, ça t’évoque quoi ? Un gang de poussins ?

Je ne sue que répondre, mais elle ne me demandait pas mon avis à moi, elle demandait l'avis de ce fameux flemmard. Mes sourcils se froncent légèrement dans une moue concentrée. Si j'étais flemmarde ? C'est vrai que parfois, j'aime bien m'avachir sur le canapé à simplement regarder la télévision, mais je suis plutôt une personne active de manière générale. Si j'étais une flemmarde, je traînerais au lit, je remettrais tout au lendemain et je me trouverais des excuses bidon pour tout et n'importe quoi. Mon index appuie légèrement sur ma tempe alors que je cherche une réponse à ses questions. Et si les protagonistes n'étaient pas des humains, mais des animaux, peut-être que le coup du poussin passerait mieux ? Ou genre, ils sont tellement défoncés qu'ils verraient le monde ainsi ? Raaah, je ne sais pas, je ne suis pas en pré-production moi ! Sa voix cassante interrompt le fil de mes pensées :


- Alors, ça vient ?
- Non mais tu me prends pour quoi ? Je ne suis pas une actrice moi.

Sa remarque m'a prise de cours et ma froideur habituelle à refait surface. D'un côté, c'est moi qui me suis approchée et qui ai interrompu son boulot pour lui proposer de l'aide et il serait mal venue de ma part de la larguer maintenant. Avec un soupir résigné, mon corps se détend pour prendre une pose plus décontractée, mon attitude se faisant désinvolte et ma voix traînante :

- Si j'étais une flemmarde, je m'en foutrais d'un simple pétard, quelque soit sa nature. Il faut qu'il ai une signification spécial ou alors qu'on me force, sinon je ne bougerais pas mon cul.

Je retombe dans le silence quelque instant. ‘‘ Rebelle ?? Poussin tu veux dire ! ’’, je ne vois vraiment pas ou cette satané phrase peut mener, elle n'a aucun sens, à quoi pensait son prof ? Je comprends bien que c'est à elle de lui trouver un contexte et un sens, mais là, c'est un peu abusé. Ne trouvant rien de mieux, je finis par exprimer ma première idée en me frottant les cheveux, un peu gênée par la nullité de celle-ci :

- Les personnages sont forcement des humains ?

_________________
☆ ♡ ☆ Merci ma Billie pour les avatars ☆ ♡ ☆

until the love runs out
Revenir en haut Aller en bas

25/04/2017
47
3
PrésentationCarnet de suivi
20 ans ▬ Scénariste & 2ème année de Préproduction (arrivée en octobre 2015) ▬ A la manie de grignoter pour un oui, pour un non ▬ Mesure 1m59 pour 48 kilos. A une silhouette plutôt fine. Yeux bleus, cheveux brun et longs ▬ Considère les garçons comme des extraterrestres, ne les comprend pas ▬ A du talent pour l'écriture, même si elle n'a pas expérimenté les relations humaines elle-même ▬ Est relativement immature, naïve et caractérielle.
21
Dans un paquet de cookies
avatar
icon :
Date d'inscription : 25/04/2017
Messages : 47
RP : 3
Infos : PrésentationCarnet de suivi
20 ans ▬ Scénariste & 2ème année de Préproduction (arrivée en octobre 2015) ▬ A la manie de grignoter pour un oui, pour un non ▬ Mesure 1m59 pour 48 kilos. A une silhouette plutôt fine. Yeux bleus, cheveux brun et longs ▬ Considère les garçons comme des extraterrestres, ne les comprend pas ▬ A du talent pour l'écriture, même si elle n'a pas expérimenté les relations humaines elle-même ▬ Est relativement immature, naïve et caractérielle.
Age : 21
Localisation : Dans un paquet de cookies

icon :
Date d'inscription : 25/04/2017
Messages : 47
RP : 3
Infos : PrésentationCarnet de suivi
20 ans ▬ Scénariste & 2ème année de Préproduction (arrivée en octobre 2015) ▬ A la manie de grignoter pour un oui, pour un non ▬ Mesure 1m59 pour 48 kilos. A une silhouette plutôt fine. Yeux bleus, cheveux brun et longs ▬ Considère les garçons comme des extraterrestres, ne les comprend pas ▬ A du talent pour l'écriture, même si elle n'a pas expérimenté les relations humaines elle-même ▬ Est relativement immature, naïve et caractérielle.
Age : 21
Localisation : Dans un paquet de cookies

[ # ] Sujet: Re: Donne moi tes ficelles, petite marionnette [PV Pabu]   Mar 2 Mai - 23:15

Donne moi tes ficelles, petite marionnette"J’suis un vrai p’tit garçon !" Shrek 2, Pinocchio.

Hazel Fleming
20 ans
Scénariste

Pabu Hyo-Jin
19 ans
Cascadeuse

Cette Pabu en mettait du temps à répondre. Heureusement qu’Hazel l’avait secoué sinon, il semblerait qu’elle serait restée silencieuse encore un bon moment.

« Non mais tu me prends pour quoi ? Je ne suis pas une actrice moi. »
Lui répondit Pabu sur un ton cinglant.

Ah, elle était déjà dans son personnage ? Un flemmard aurait certainement eu cette réaction. Après tout, il avait la flemme de tout alors se faire presser, ça ne devrait pas lui plaire. Hazel se mit à sourire, satisfaite et cela ne fit que s’accentuer quand Pabu se prêta encore plus au jeu. Après un soupir digne de la personne la plus désinvolte du monde, elle joua son numéro de feignante plutôt bien selon Hazel. Comme elle le pensait, un objet qui n’avait rien de spécial n’aurait aucun intérêt aux yeux d’un tel personnage.

Sachant cela, la jeune scénariste se réinstalla et reprit rapidement son carnet en main pour griffonner des idées. Emportée dans sa frénésie, elle ne se préoccupe plus de son actrice d’infortune pendant un moment, trop occupée à jeter ses idées sur papier. Son flemmard doit avoir un intérêt tout particulier pour ce pétard. Et s’il s’agissait d’un pétard capable de transporter dans une autre dimension, ce qui ferait vraisemblablement allusion aux effets de la drogue. Toutefois, le scénario devrait semer le doute dans la tête du public. Sachant que son thème était « la science-fiction », il ne fallait pas clairement exprimer qu’il s’agissait d’un personnage drogué qui n’avait rien de spécialement fantastique ou pas ordinaire.

Soudain, elle se rendit compte que la jeune fille, debout à ses côtés, lui avait parlé. Son cerveau semblait avoir enregistré l’information et la diffusait en différé pour Hazel. A part des humains, de quoi est-ce qu’il pouvait s’agi….

« Mais oui ! C’est ça l’idée ! Ce sont des animaux ! Le voilà le côté science-fiction … »

Hazel s’était relevée d’un bond tandis que son visage semblait s’illuminer. Bien évidemment, personne n’avait établi une règle comme quoi les personnages ne pouvaient qu’être humains. Hazel nota son idée de « poussins » et « d’un gang », ça lui plaisait plutôt bien et qui irait imaginer un gang de poussins ? Pour cette matière, Hazel pouvait se permettre de sortir de l’ordinaire et d’inventer des histoires saugrenues, autant ne pas s’en priver. Son regard se tourna vers la jeune fille aux cheveux clairs. Elle lui adressa un sourire gratifiant.

« Eh bien voilà ! Tu as du talent pour improviser, dis-moi. Dès la première réplique, tu étais dans le personnage ! En tout cas, merci mais tu sais, les idées seraient venues toute seule. »

Hazel lui prit la main pour la lui serrer en signe de remerciement, comme si elle venait de conclure un marché. Elle l’avait remercié et s’était montrée un peu fière. Pourtant, au fond d’elle, elle savait qu’elle n’aurait pas trouvé ces idées toute seule et qu’elle serait partie dans une autre direction sans doute. Mais, cela était enfoui bien au fond d’elle. Le tout, c’est que ça n’était pas fini, Hazel était loin d’avoir un scénario bien ficelé et elle devait poursuivre ses recherches. Elle s’apprêtait à se réinstaller avant de réaliser une chose. Elle se tenait face à Pabu et prit un air presque solennel.

« Et, enchantée, Pabu Hyo-Jin. Je suis Hazel Fleming, deuxième année en préproduction pour devenir scénariste. Tu es là pour devenir actrice ? » Finit par demander Hazel, agréable et naïve. Et oui, elle n'avait pas compris que la première réplique de Pabu était celle du flemmard.


Thème
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


[ # ] Sujet: Re: Donne moi tes ficelles, petite marionnette [PV Pabu]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Donne moi tes ficelles, petite marionnette [PV Pabu]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]
» Petite histoire aux grandes aventures :D
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
» [Ruelles] Petite Mendiante
» ROXANNE petite caniche parfaite 9 ans CCDM (30) ADOPTEE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ready? Action! :: Mastroianni Institute :: Deuxième étage-
Sauter vers: