Partagez | 
 

 « Tout ce qui ne nous tue pas, nous rend simplement plus... bizarres. » • Gus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

09/04/2017
47
5
22 ans • Hadémaco & 4e année •
avatar
icon :
Date d'inscription : 09/04/2017
Messages : 47
RP : 5
Infos : 22 ans • Hadémaco & 4e année •

icon :
Date d'inscription : 09/04/2017
Messages : 47
RP : 5
Infos : 22 ans • Hadémaco & 4e année •

[ # ] Sujet: « Tout ce qui ne nous tue pas, nous rend simplement plus... bizarres. » • Gus   Dim 16 Avr - 15:57



avril 2017
A la dernière minute, Ashley avait failli faire demi-tour. Planter les gens n’était pas dans ses habitudes, mais là… il appréhendait comme jamais. Il s’agissait de son professeur, pas d’un simple inconnu qu’il ne croiserait plus si le courant  ne passait pas. Non, il avait fallu que la personne ayant posté une recherche de baby-sitter soit son professeur de menuiserie ! Mais la raison l’avait emporté sur la peur. En plus pour quoi allait-il passer s’il se défilait ? Sa relation avec Agustin Leo Ximenez était plutôt bonne à l’école ; ce n’était pas la peine de la plomber. D’autant plus qu’Ash envisageait de demander une recommandation au professeur de menuiserie.

Après avoir tourné en rond pendant une vingtaine de minutes, il s’engouffra dans une rame de métro. Il joua des coudes avant de se retrouver pressé contre un groupe d’adolescents vêtus de blousons de sport. Son casque vissé sur ses oreilles l’empêchait de suivre leurs conversations. Silencieux, le jeune homme se contentait d’observer leurs comportements. Deux des garçons s’envoyaient des petits sourires, alors que la jeune fille les accompagnant jouait avec les boucles de ses longs cheveux blonds. Ses yeux verts croisèrent son regard, et elle lui adressa un coup d’œil malicieux. Des fossettes creusèrent ses joues, tandis que ses lèvres se retroussaient dans un sourire espiègle. Face à cette réaction, Ashley offrit un sourire maladroit avant de tourner la tête.

Heureusement, le métro s’arrêta à sa station quelques minutes plus tard. Il sortit en toute hâte, présentant des excuses aux gens qu’il bousculait. Un homme l’insulta ; Ashley préféra accélérer le pas. En dépit de sa carrure, il n’avait pas l’âme bagarreuse. Un véritable désavantage que les gens ne tardaient pas à remarquer lors d’une confrontation.

Dans la rue, il sortit son téléphone portable de la poche de son blouson. Son pouce glissait sur son smartphone appuyant sur l’icône de l’application avec laquelle il avait notées les informations données par Agustin. Il relut l’adresse, l’entra dans GoogleMaps et se remit en marche tout en redressant la tête et gardant un nez sur l’écran. Plusieurs fois, il dût redoubler d’attention pour ne pas percuter un poteau ou même un passant.

Inquiet, Ash vérifia l’heure. C’est bon, il était dans les temps. Avec ses hésitations, il craignait de s’être mis en retard, mais ça s’était mieux passé que prévu. Il accéléra le pas tout de même le pas puis ralentit une fois dans la rue de l’habitation.

— Alors, un vieux commerce réhabilité…

Un bon cent mètres, et l’habitation se dressa sous ses yeux. Son cœur s’emballa petit à petit, son ventre se noua et sa gorge s’assécha. Ashley toussota. OK, bon, y avait plus le choix, hein. Il fallait se lancer maintenant. Dans un élan de courage, le jeune homme sonna à la porte puis fourra ses mains dans ses poches, les refermant en poings.

C’était juste une visite. Juste une discussion entre un potentiel baby-sitter et un parent en recherche de quelqu’un de confiance. Normalement, le courant passait bien avec ces petites personnages. Alors aucune raison pour que ce soit le contraire, non ?


Revenir en haut Aller en bas

14/04/2017
79
4
39
avatar
icon :
Date d'inscription : 14/04/2017
Messages : 79
RP : 4
Age : 39

icon :
Date d'inscription : 14/04/2017
Messages : 79
RP : 4
Age : 39

[ # ] Sujet: Re: « Tout ce qui ne nous tue pas, nous rend simplement plus... bizarres. » • Gus   Dim 16 Avr - 16:55

You've got a friend in me
ft. Lance Ximénez & @Ashley Janssen
- Non ! Lance ça suffit je t’ai demandé de ranger ta chambre !

Le regard du petit garçon se leva doucement vers son père. La moue coupable et ses yeux bleus remplis de larmes firent lever les yeux au ciel du papa.
Lance ressemblait trait pour trait à sa mère. Les yeux bleus, les cheveux blonds, la peau pâle, l’air enjoué. Il était la preuve vivante qu’Agustin ne pouvait pas oublié sa femme.
Il essuya les larmes et le visage du gamin et embrassa son front.

- Fais pas cette tête ! T’as l’air d’un goret.
- Suis pas un goret.
- Alors souris, c’est mieux quand tu souris, tête de nœud.

Lance lui tira la langue et se redressa. Il se mit enfin à ranger ses jouets dans un grand coffre en bois.
Gus avait acheté cette maison du temps ou Temperance était encore en vie. Elle était enceinte de quelques semaines lorsqu’ils étaient tombés amoureux de l’endroit. Elle gagnait très bien sa vie, avait souscrit à une assurance vie de plusieurs milliers de dollars et décidé de refaire toute la déco. C’était une ancienne librairie poussiéreuse qu’ils avaient transformée en un loft moderne et ancien à la fois. La plus part des meubles des pièces sèches sont en bois vernis, tous les montants sont en métal ou en fer. Gus s’est occupé lui-même de toute la déco. Ainsi, les palettes et les meubles design se côtoient dans un fouillis calculé et assez joli.

Aujourd’hui, Gus avait besoin d’un baby-sitter. Si Wendell et ses parents le dépannaient lorsqu’il en avait besoin, il  ne voulait pas abuser de leur gentillesse. D’autant plus qu’il avait parfaitement les moyens de payer un étudiant pour garder son môme.
C’est pour ça qu’il avait passé une annonce sur internet. Il avait également glissé cette annonce sur le site de l’institut, on ne savait jamais. C’est comme ça qu’il avait reçu l’appel de l’un de ses étudiants. Ashley Janssen avait rejoint ses cours quatre ans auparavant, un grand type châtain aux yeux verts. Plutôt doué de ses mains, il devait bien l’avouer. Il n’avait rien contre le môme et n’avait pas vu quoi que ce soit qui lui aurait empêché de lui donner sa chance. Et puis, ce serait aussi Lance qui choisirait.

Après avoir fini la vaisselle, il colla son fils devant l’un des derniers films des studios d’animation Disney et fini de ranger la chambre du petit – parce qu’on sait tous que le rangement des enfants et celui des parents n’est pas tout à fait le même.

La sonnerie sonna. Gus jeta un œil à sa montre, s’apercevant qu’il était bel et bien l’heure du rendez-vous. Il se dirigeait vers la porte lors qu’il l’entendit s’ouvrir.

Lance avait quitté le canapé en courant pour aller ouvrir l’épaisse porte en bois.

- Bonjour !
- Lance ! Combien de fois je t’ai dit de pas ouvrir cette fichue porte bon dieu.
- Mais c’est pas un méchant monsieur !
- Comment tu le sais, hein ?

Il avait toujours peur qu’un fou soi derrière et s’en aille avec son fils. Il était la prunelle de ses yeux, il ne savait pas ce qu’il ferait s’il le perdait.

Il attrapa la main du petit et le fit reculer, sans force, juste pour lui faire comprendre que son rôle n’était pas d’ouvrir la porte.
Il se passa une main sur la nuque et se redressa, tenant toujours la main de son fils dans la sienne.

- Bonjour Monsieur Janssen, entrez. Désolé pour l’accueil.

Il lui offrit un petit sourire en coin, désolé.

L’entrée donnait sur un immense salon, il avait complétement cassé les murs pour en faire une immense pièce de 70m² avec cuisine américaine. Dans le fond se trouvait un escalier en bois qui montait vers trois chambres et une salle de bain.

- Faites comme chez vous !
Fiche RP codée par France. Toute copie partielle ou complète est prohibée.
Revenir en haut Aller en bas

09/04/2017
47
5
22 ans • Hadémaco & 4e année •
avatar
icon :
Date d'inscription : 09/04/2017
Messages : 47
RP : 5
Infos : 22 ans • Hadémaco & 4e année •

icon :
Date d'inscription : 09/04/2017
Messages : 47
RP : 5
Infos : 22 ans • Hadémaco & 4e année •

[ # ] Sujet: Re: « Tout ce qui ne nous tue pas, nous rend simplement plus... bizarres. » • Gus   Lun 17 Avr - 15:17



avril 2017
La porte s’entrouvrit.
Ashley cligna des yeux un instant. Un sourire amical apparut bien vite sur son visage. La petite tête blonde adorable n’évoquait pas son géniteur au premier abord. Agustin était tout de même plus brun, plus costaud, plus latino. L’enfant avait dû prendre du côté de sa mère. Sauf peut-être le caractère. Son expression se fit à la fois plus gênée et plus timide à l’apparition de son professeur. Sur le pas de la porte, il observa les interactions entre le père et le fils. Lance semblait bien jeune, Gus et sa femme devaient l’avoir eu tard.

— Bonsoir euh bonjour, monsieur Ximenez. J’espère que je ne vous dérange pas.

Malgré ses efforts, sa politesse révélait sa nervosité. Tout en cherchant à se donner un semblant de contenance, il entra dans le salon. Que devait-il faire ?Comme à son habitude ? Même si Agustin lui disait de faire comme chez lui, c’était toujours délicat. Ashley décida de retirer ses chaussures pour commencer. Il les laissa dans l’entrée et s’avança sur ses chaussettes jusqu’à un canapé. Juste à côté, il déposa son sac à dos.
La télévision fonctionnait encore. Aux yeux du jeune homme, c’était une bonne occasion à saisir pour entamer une discussion. A ce stade-là, tout ressemblait à une bonne piste.

— Qu’est-ce que tu regardais, Lance ?

Un sourire bienveillant aux lèvres, Ashley étudia rapidement la pièce à vivre. C’était un bel espace dans lequel Agustin avait dû beaucoup s’investir, côté bricolage. Le jeune homme essayait de prendre ses marques.

— Est-ce que je peux faire quelque chose ?

C’était franchement difficile de rester les bras ballants à attendre que quelque chose se passe. Et puis au fond, pour apprendre à mieux connaître Lance et Agustin, il fallait participer à la vie de la petite famille. Chercher des traces de la mère le tenta, mais ça, c’était de l’indiscrétion.


Revenir en haut Aller en bas

14/04/2017
79
4
39
avatar
icon :
Date d'inscription : 14/04/2017
Messages : 79
RP : 4
Age : 39

icon :
Date d'inscription : 14/04/2017
Messages : 79
RP : 4
Age : 39

[ # ] Sujet: Re: « Tout ce qui ne nous tue pas, nous rend simplement plus... bizarres. » • Gus   Mar 18 Avr - 23:12

Il reviendra un jour.
Revenir en haut Aller en bas

09/04/2017
47
5
22 ans • Hadémaco & 4e année •
avatar
icon :
Date d'inscription : 09/04/2017
Messages : 47
RP : 5
Infos : 22 ans • Hadémaco & 4e année •

icon :
Date d'inscription : 09/04/2017
Messages : 47
RP : 5
Infos : 22 ans • Hadémaco & 4e année •

[ # ] Sujet: Re: « Tout ce qui ne nous tue pas, nous rend simplement plus... bizarres. » • Gus   Jeu 20 Avr - 19:54



avril 2017
— Si vous pouviez Ashley, monsieur Ximenez…

Un sourire contrit aux lèvres, le jeune homme se passa une main dans la nuque et regarda son professeur de menuiserie. Monsieur Janssen… Ça le vieillissait terriblement. Agustin pouvait continuer à le vouvoyer, mais il n’était pas obligé d’être aussi formel. Ils n’étaient pas à l’école en plus.

— De l’eau m’ira très bien, merci beaucoup.

Son regard se reposa sur Lance. L’enfant menait tranquillement sa vie. Ashley avait déjà le sentiment de se fondre dans le décor. Une étrange sensation en résultait. Il aurait crû que ce dernier se montrait plus intimidé ou curieux. Mais en entendant la discussion entre le père et le fils, l’étudiant finit par se dire qu’il y avait sûrement des raisons derrière ces réactions placides. Ses pensées dérivèrent. Il imagina la petite blonde avec dix ans de plus. L’adolescence de Lance donnerait peut-être quelques migraines à son paternel.
Pour l’instant, il n’était qu’un petit garçon sage en train de regarder une vidéo. Après une rapide réflexion, Ashley décida de ne pas le déconcentrer et se dirigea vers l’espace cuisine.

— Ça s’est passé. J’avais surtout peur d’un possible problème avec le métro, mais non, commença-t-il avant de jeter un coup d’œil en direction de Lance. Les inconnus ne le dérangent pas spécialement, on dirait ?

Cette donnée ne le dérangeait pas et ne l’arrangeait pas. Ça ne garantissait en rien une bonne relation. Pour couronner le tout, il ne pouvait pas demander de l’aide à Agustin. Il devait de lui-même faire en sorte que tout se passe bien avec le petit.

— L’école de Lance se trouve à proximité ?

Autant récupérer de nouvelles informations. S’il voulait ce travail, il se devait d’en connaître un minimum. Des informations personnelles, mais pas trop. Ashley préférait interroger Agustin pour tout ce qui était d’ordre domestique ; il questionnerait Lance pour tout ce qui relevait de ses goûts et centres d’intérêt.


Revenir en haut Aller en bas

14/04/2017
79
4
39
avatar
icon :
Date d'inscription : 14/04/2017
Messages : 79
RP : 4
Age : 39

icon :
Date d'inscription : 14/04/2017
Messages : 79
RP : 4
Age : 39

[ # ] Sujet: Re: « Tout ce qui ne nous tue pas, nous rend simplement plus... bizarres. » • Gus   Mer 26 Avr - 22:54

C'est le vent doucement qui se lève et me révèle le bleu de l'eau
ft. Lance Ximénez & @Ashley Janssen
Il était aussi surpris que Lance n’ai pas été plus agaçant. Son fils était la prunelle de ses yeux mais, parfois, il pouvait se révélé usant. Comme tous les enfants, pour être tout à fait honnête. Sauf que ce soir, il ne faisait aucun commentaire. Gus s’en étonnait et il savait qu’il aurait une discussion avec son fils avant d’aller dormir. Quelque chose n’allait pas. Et, l’argentin n’aimait pas ça.
En cuisine, il prépara quelques boissons et quelques petites choses à grignoter.

- Très bien, tant que vous m’appelez Agustin. Évidemment, ça ne vaut pas pendant nos cours.

Il n’avait pas envie d’être accusé de favoritisme ou, pire, d’entretenir une liaison avec un étudiant. D’ailleurs, il informerait l’administration du travail du jeune homme. Ça pourrait éventuellement être un frein à certaines rumeurs.

Il poussa un verre d’eau ainsi qu’une soucoupe remplie de noisettes vers le brun. Il était perché sur un tabouret de bar, trois d’entre eux entouraient un meuble central dans la cuisine.

- Il est plus attentif habituellement. Il est trop calme depuis que nous sommes rentrés du parc, j’essayerais d’élucider ce mystère après diner.

Il eut un sourire. Ça ne l’inquiétait pas trop, il s’agissait sûrement d’une histoire de jouet égaré ou cassé, ou de bagarre ayant mal finie. Il lui suffirait d’attirer son attention sur autre chose pour régler le souci.

- Vous verrez, Lance n’est pas un enfant difficile. Il est curieux de tout, pas très ordonné et plutôt borné mais, une fois que vous le brossez dans le sens du poil, ça se passe mieux. Son école est au bout de la rue, donc c’est assez proche. Il y a également un parc juste à côté et tous les commerces dans les secteurs. Bien que je veillerais à ce que le réfrigérateur soit plein avant votre arrivée !

Il lui sourit un peu.

- Vous avez de l’expérience avec les enfants de moins de huit ans ?

C’était une vraie question. Il ne doutait pas vraiment des capacités de son élève, il devait bien avouer que s’il ne fallait faire confiance qu’à un seul d’entre eux, il aurait sûrement choisi Ashley. Mais, il estimait important de savoir à qui il confiait son fils.

- Vous connaissez les premiers secours ?

Il avait l’impression d’être paranoïaque mais, tous les gestes comptaient. Il prit une noisette et croqua dedans avant d’avaler une gorgée de bière.

- Ca ne risque pas d’empiéter sur vos cours, Ashley ? C’est une année décisive.
Fiche RP codée par France. Toute copie partielle ou complète est prohibée.
Revenir en haut Aller en bas

09/04/2017
47
5
22 ans • Hadémaco & 4e année •
avatar
icon :
Date d'inscription : 09/04/2017
Messages : 47
RP : 5
Infos : 22 ans • Hadémaco & 4e année •

icon :
Date d'inscription : 09/04/2017
Messages : 47
RP : 5
Infos : 22 ans • Hadémaco & 4e année •

[ # ] Sujet: Re: « Tout ce qui ne nous tue pas, nous rend simplement plus... bizarres. » • Gus   Jeu 22 Juin - 20:47



avril 2017
— Bien sûr, mo-

La phrase s’interrompit brusquement sur un sourire maladroit. Malgré de potentiels efforts, Ashley ne se voyait pas appeler son professeur par son prénom - même chez lui. Alors que le jeune homme songeait que ça lui demanderait du temps, il jeta un coup d’oeil à Lance. Les paroles d’Agustin lui tirèrent un mince sourire. Peut-être que Lance se tenait tranquille à cause de sa présence ? Ou qu’il surveillait leur conversation ? Préférant ne pas formuler ses hypothèses, l’étudiant s’empara du verre tout en soufflant un remerciement à son hôte.

Tout en buvant quelques gorgées, Ashley hocha la tête, signe qu’il prêtait attention aux propos d’Agustin. Le quartier était bien desservi et si le père prévenait qu’il avait embauché un baby-sitter, le personnel de l’école ne verrait pas sa présence d’un œil louche.

Puis vint la question fatidique.

Ça ne servait à rien de mentir à un père de famille.

— Pas vraiment, je me suis un peu occupé de mes petits cousins, mais c’était il y a longtemps, alors je trouve que ça ne compte pas…

Un petit sourire désolé passa sur les lèvres d’Ashley. Les questions suivantes, bien que normales, le mirent un peu mal à l’aise. Il avait le sentiment d’être bombardé d’un coup. Toutefois, estimant qu’elles étaient légitimes, le jeune homme prit le temps de bien réfléchir.

— Non, mais je peux m’inscrire à un des stages de l’école: Pour ce qui est des cours, je me sens capable de tout gérer. C’est une question d’organisation, et puis je n’ai pas une vie sociale débridée, alors je pense que ça ira ?

Pas fêtard, ni couche-tard, il ne voyait pas quelle distraction pouvait l’empêcher de ne pas mener sa mission à bien ou même torpiller son année. Sa sœur, vivant pourtant ailleurs, lui reprochait même son trop grand sérieux.

— Avez-vous déjà eu plusieurs baby-sitters ? Comment ça s’est passé ?


Revenir en haut Aller en bas

14/04/2017
79
4
39
avatar
icon :
Date d'inscription : 14/04/2017
Messages : 79
RP : 4
Age : 39

icon :
Date d'inscription : 14/04/2017
Messages : 79
RP : 4
Age : 39

[ # ] Sujet: Re: « Tout ce qui ne nous tue pas, nous rend simplement plus... bizarres. » • Gus   Jeu 29 Juin - 0:28

Everybody put your hands up
ft. Lance Ximénez & @Ashley Janssen
Lance observait du coin de l’œil ce qui se tramait dans la cuisine. Il n’était pas dupe, si ce garçon était là c’est parce que son père allait être moins présent. Est-ce que cette nouvelle lui plaisait ? Absolument pas. Alors il boudait. Et si, par expérience, ça ne durerait pas longtemps, il pouvait ruminer ça  un moment.

Mais Agustin se retrouvait à devoir assurer deux classes en plus cette année. La réduction du personnel qu’avait effectué l’école avant le début d’année avait surchargé son emploi du temps. Il allait devoir faire en sorte de pouvoir être à l’école beaucoup plus souvent. Mais il refusait certains cours, il ne voulait pas perdre sa vie de famille. Lance était trop important pour lui pour le négliger. Il rentrerait parfois un peu plus tard, beaucoup plus tard, et Lance dormirait déjà. Il avait besoin d’Ashley pour ça.

Il était content qu’Ashley soit dans sa classe. C’était un bon élément, avec de bons résultats et il était très bien placé pour avoir un bon métier dans le domaine après son diplôme. Il lui ferait autant de lettre de recommandation qu’il aurait besoin. Il n’y avait pas beaucoup d’élèves comme lui, et si ses classes comportaient quelques passionnées, il appréciait toujours discuter avec eux de la manière de construire tel ou tel décors.

Il se rendit bien vite compte qu’il avait déstabilisé son étudiant en lui posant autant de question. Il se gratta l’arrière de la nuque un instant, lui offrant un sourire réconfortant. Tout allait bien, il n’avait aucune raison de s’inquiéter. Mais les réponses à ses questions n’étaient pas celles qu’il attendait. Son visage se fit pensif. Valait-il mieux une baby-sitter avec de l’expérience mais dans laquelle on n’a aucune confiance, ou une baby-sitter sans expérience en qui on a totalement confiance ? La balance fut faite rapidement et il sourit.

- Très bien. Je veux bien que tu prennes l’un des stages, je te le paierais si jamais tu estimes que c’est trop cher, je comprendrais parfaitement.

Il pensait toujours que la plupart de ces stages devraient être obligatoires, surtout dans leur domaine. Il espérait réussir à faire entendre ça au corps enseignant ainsi qu’à l’administration un jour. Mais, en attendant, ça restait facultatif.

- Je te propose quelque chose comme une période d’essai ? Voir si tu t’entends avec Lance et si tout se passe bien entre vous. Et on fera un contrat complet d’ici deux mois ? Tu seras payé de la même manière, rassure toi !

Revenir sur les cours du jeune homme ne lui paraissait pas être une bonne idée. Il connaissait son sérieux et puis, Ashley était adulte, il devait bien savoir s’il avait ou non le temps pour ce genre d’emploi à temps partiel.

- On en a eu deux, il y a quelques années. Elles n’étaient pas mauvaises mais je n’étais jamais réellement rassuré. Pour les jours de travail, ce seront principalement des soirées durant lesquelles je travaillerais. Donc je resterais joignable à l’institut s’il y avait le moindre souci.

Qu’Ashley ne croit pas que Gus allait s’amuser pendant qu’il s’occupait de son fils. Ça pourrait potentiellement arriver,  une fois ou deux, mais ce ne serait clairement pas la majorité du temps.
Fiche RP codée par France. Toute copie partielle ou complète est prohibée.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


[ # ] Sujet: Re: « Tout ce qui ne nous tue pas, nous rend simplement plus... bizarres. » • Gus   

Revenir en haut Aller en bas
 
« Tout ce qui ne nous tue pas, nous rend simplement plus... bizarres. » • Gus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» " Ce qui ne nous tue pas, nous rend plus fort ! " Ouais bah à ce stade là, j'suis hulk ! - ALIX
» [En cours]Reprendre ce qui a été pris [Rang A]
» Freya ― Je crois que tout ce qui ne nous tue pas nous rend simplement plus...bizarre.
» Les Secrets Inavoués du Lutin Fou [Libre a tout les fous voulant se joindre à nous *_*]
» Gia Byron ▽ tout ce qui ne nous tue pas, nous rend simplement plus... bizarre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ready? Action! :: New York City :: Brooklyn :: Williamsburg-
Sauter vers: